Accueil » Blog » Créer son entreprise à l’étranger

Créer son entreprise à l’étranger

  • par

Vouloir créer sa société à l’étranger n’est pas simple mais pas impossible. Tous les jours des Francophones passent le cap.

Vous devez absolument connaitre les rouages administratifs, la législation en vigueur correspondant à votre activité, le marché du pays où vous souhaitez créer votre entreprise.

Pour cela vous devez  vous faire accompagner par des spécialistes. Créer une société vous engage sur du long terme. 

Les questions primordiales à vous poser :

  • Allez-vous être résident ou non du pays en question ?
  • Quel est le statut juridique de la société qui sera le plus avantageux pour vous et qui correspondra à votre situation. Chaque situation est différente et vous devez être très vigilants aux conseils sur les réseaux sociaux. Non pas que les gens soient de mauvaises fois mais chaque situation est différente ?
  • Une étude fiscale est indispensable afin de faire le choix le plus opportun quant à la structure juridique de votre société.

 

Au Portugal: 

Il existe trois types d’entreprises individuelles :

  • Entrepreneur en nom propre : sans minimum de capital, l’entrepreneur répond de toutes les dettes et responsabilités de l’entreprise ;
  • Société Unipersonnelle en Quotas : son capital social minimum est de 5 000€, mais le patrimoine de l’entrepreneur et celui de l’entreprise sont séparés ;
  • Établissement Individuel à Responsabilité Limitée : son capital social minimum est de 5 000€ et elle ne peut être constituée que pour des activités de commerce.

Il existe cinq types d’entreprises collectives (en dehors des sociétés en commandite et des coopératives) :

  • Société anonyme : il est obligatoire qu’il y ait cinq associés et un capital social minimum de 50 000€. La responsabilité de chaque associé se limite à la valeur des actions qu’il détient ;
  • Société en quotas : il est obligatoire qu’il y ait deux associés et un capital social minimum de 5 000€.
  • Société en nom collectif : il est obligatoire qu’il y ait deux associés et il n’y a pas de capital social minimum. Toutefois, les associés sont responsable solidairement. Ils peuvent être obligés à répondre d’éventuelles dettes avec leur patrimoine personnel.
  • Et autre montage tel que l’ouverture d’un commerce, une profession libérale..

Nous vous conseillons de vous faire accompagner. Si vous souhaitez créer seul votre entrepirise , il faut vous rendre  au guichet d’une Empresa na Hora, vous pouvez ouvrir une entreprise en nom individuel ou collectif. Ces guichets sont répartis dans tout le pays. Ils promettent de créer son entreprise au Portugal en moins d’une heure, indépendamment de son caractère juridique.

Pour accélérer le processus, vous devez venir muni des éléments suivants :

  • Pièce d’identité officielle ;
  • Pacte social : la description de la société. Il y a des modèles pré-approuvés et disponibles sur le site de l’Empresa na Hora.
  • Certificat d’Admissibilité : si vous voulez donner un nom spécifique à votre entreprise, vous devez garantir que celui-ci est valide et pas encore en cours d’utilisation.

Vous pouvez également créer votre entreprise au Portugal sur le site de l’Empresa. Il vous faut un Cartão do Cidadão et un lecteur de cartes pour authentifier le processus.

Le coût de l’enregistrement commercial est de 360€.

En Espagne :

Avant tout création , vous devez vous poser les mêmes questions que si vous aviez décidé de créer votre entreprise au Portugal.

Les quatre principaux types d’entreprises, les plus fréquemment retenus par les entrepreneurs, sont :

La a société à responsabilité limitée (sociedad limitada), e capital mínimum s’élève à 3006€. La Société Limitée est un statut juridique flexible et peu contraignant car la responsabilité de l’entrepreneur se limite au capital de l’entreprise. Le nombre d’actionnaire est sans restriction

la société anonyme (sociedad anonima), La Société Anonyme est l’équivalent de la Société Anonyme en France. La responsabilité est également limitée mais le capital de départ s’élève à 60 000€ et est un statut recommandé aux grandes entreprises. Plus de détails sur notre page dédiée à la Sociedad Anonima.

Le statut Autonomo ou auto-entrepreneur en Espagne représente plusieurs avantages ainsi que l’appui du gouvernement espagnol à travers une série de mesures pour stimuler la reprise économique.
La responsabilité de l’autónomo est dite illimitée : elle couvre l’intégralité de son patrimoine personnel et professionnel. 

Pour tout professionnel auquel vous ferez appel, assurez-vous de sa qualité professionnelle, de son statut. N’hésitez pas à demander le numéro d’identification aupés des administrations. Beaucoup de personnes se disent spécialistes et ne le sont pas.

C’est un point de vigilance important.