Aller au contenu

Jeune actif : une nouvelle vie

AIDE À L'EXPATRIATION POUR LES FRANCOPHONES

Trouver un nouvel emploi à l'étranger

Les différents types de contrats d'expatriés

Travailleurs détachés, expatriés ou en contrat local, VIE, emploi à volonté, navetteurs… Les termes liés au travail à l’étranger sont nombreux et parfois difficiles à appréhender. Les différentes formes de travail à l’étranger ont des caractéristiques bien définies qu’il est important de connaître avant de monter un projet de mobilité internationale.

Un contrat local via un employeur local

De plus en plus de personnes choisissent de travailler à l’étranger dans les conditions de travail du pays d’accueil.

Si vous choisissez de le faire, il est indispensable de se renseigner sur les horaires de travail dans le pays de votre choix, le nombre de jours de congés payés, les règles en matière de rupture de contrat, mais aussi les prestations sociales (santé, retraite régime, protection en cas de chômage). Vous devez également tenir compte du coût de la vie lors de l’évaluation du salaire proposé, ainsi que des obligations fiscales en vigueur dans le pays d’accueil.

Les conditions d’emploi peuvent être plus ou moins favorables par rapport aux avantages offerts dans votre pays d’origine.

Trouvez un emploi avec Expat city

La société Expat city est en partenariat avec des entreprises sur le sol Espagnol et Portugais , dans différents domaines d’activité.
Ces entreprises ont régulièrement besoin de professionnels, et en l’occurrence de professionnels francophones.
Faire appel à nos services vous permet de gagner du temps, mais surtout de bénéficier d’une structure qui a en amont vérifié que l’annonce était sérieuse et d’actualité.

Un contrat local via votre employeur d'origine

Ce type de contrat peut être signé dans le cadre d’une mobilité intra-groupe. Un salarié qui rejoint une filiale de la maison mère sera alors soumis aux mêmes règles du travail que les travailleurs locaux.

Dans ce cas, un « Forfait Expat » est généralement proposé. L’employeur propose un contrat où les frais de déménagement sont inclus. Si ce contrat n’est pas automatique, il peut néanmoins faire l’objet d’une négociation spécifique. Mais en général, les multinationales ont des politiques et des pratiques très spécifiques à ce sujet.

Dans ce type de projet de mobilité, le retour à votre emploi d’origine dans votre pays d’origine à la fin de votre contrat à l’étranger est une question à ne pas négliger et à négocier avant votre départ.

Le statut d'indépendant ou d'entrepreneur

Travailler à l’étranger avec le statut d’indépendant attire de plus en plus de personnes. En conséquence, certains pays ont introduit des visas spécifiquement pour les entrepreneurs. En Espagne et au Portugal par exemple, les règles et réglementations pour créer une entreprise et s’installer dans le pays ont été simplifiées ces dernières années.

Comme tous les pays sont différents, il est essentiel de se renseigner sur la législation locale lors de la création d’une entreprise ou d’un projet professionnel en tant qu’indépendant à l’étranger.

Découvrir le pack CRÉATION D'ENTREPRISE

Le statut particulier des travailleurs détachés ou détachés

Un travailleur détaché est un salarié envoyé à l’étranger par son employeur pour effectuer une mission à durée déterminée. Il s’agit donc d’un poste temporaire dont la durée maximale est définie par un accord entre les deux pays.

Ce statut est assez courant dans l’Union européenne et est réglementé par la directive européenne pour les travailleurs détachés (PWD, 1996). Elle réglemente la circulation de la main-d’œuvre au sein des pays de l’UE pour éviter le dumping social et permettre aux travailleurs détachés de bénéficier des droits du pays d’accueil en termes de salaire minimum, d’heures de travail maximales et de périodes minimales de repos, ainsi que le nombre de jours de congés payés, les conditions dans lesquelles les travailleurs sont disponibles par le biais d’agences de travail temporaire, les conditions de santé, de sécurité et de travail et l’égalité des sexes.

Certains pays ont également signé des accords bilatéraux pour offrir aux travailleurs la même protection sociale qu’ils reçoivent dans leur propre pays.
La réintégration du salarié dans son entreprise d’origine à la fin de son détachement est également obligatoire (rapatriement).

Faire la navette

Le navettage est une forme de mobilité flexible qui devient de plus en plus courante au sein de l’Union européenne. Les navetteurs travaillent en semaine dans un ou plusieurs pays et retournent dans leur pays de résidence le week-end.

Le statut spécifique VIE ( Volontariat pour l'Expérience Internationale)

Le volontariat international en entreprise permet à des jeunes de l’Espace économique européen âgés de 18 à 28 ans de travailler à l’étranger pendant 6 à 18 mois sous certaines conditions. Cette mission doit avoir lieu pour le compte d’une société française, d’une société étrangère liée à une société française par un partenariat ou pour le compte d’un organisme ayant un partenariat en cours avec la France.

En conclusion, chaque pays utilise sa propre terminologie pour définir le statut des personnes travaillant dans un autre pays que leur pays d’origine. Il est donc essentiel, avant d’accepter un emploi à l’étranger, de se renseigner sur les droits et devoirs des travailleurs dans le pays d’accueil.

Pour plus d'informations, appelez nous au

Besoin d'aide?

Expat City service

Espagne

Portugal

Expat City Service